Olympie

Temple de Zeus

Olympie était une ville sacrée de la Péloponnèse située près du lieu de rencontre de l’Alpheios et du Kladeos. On trouve des preuves d’activités religieuses à Olympie datant du XIe siècle av. JC. Le site fut premièrement remarqué pour sa fête de Zeus qui comprenait les fameux Jeux Olympiques. Parmi les structures d’Olympie se trouvaient des temples, des logements pour prêtres et autres participants aux jeux et des bâtiments publics utilisés par les Grecs eux-mêmes. Pendant la fête, l’Ekecheiria, ou Trêve Olympique, était prononcée. Les concurrents des villes différentes faisaient compétition pour la couronne d’olivier sauvage, qui amènerait honneur à la ville d’origine du vainqueur.

Temple de Zeus

Le temple de Zeus fut le plus important des temples d’Olympie. La conception était de l’architecte Livona et il fut élevé vers les 470-456 av. JC, même si les façades durent être rebâties après un tremblement de terre en 175 av. JC. La statue de Zeus chryséléphantine (or et ivoire) de Phidias se situait dans le temple et fut nommée l’une des sept merveilles du monde antique. En 1877 la fameuse statue d’Hermès de Praxitèle fut découverte dans le temple, maintenant en exposition dans le musée. Des tremblements de terre détruisirent la totalité du bâtiment au VIe siècle.

Temple d'Héra

Le temple Dorique d’Héra commença en tant que temple joint pour Zeus et Héra, mais fut nommé d’après Héra seule après la finition du temple de Zeus. Il date du VIIe ou VIe siècle av. JC, et fut construit de bois, plus tard remplacé par de la pierre.  Héra était adorée dans des Jeux similaires aux Jeux Olympiques de Zeus, mais tenus seulement pour les femmes.

Palestre

Le palestre a été légendé une “école de lutte,” mais en réalité il était un endroit plus polyvalent utilisé pour des rencontres, des rassemblements sociaux et des pratiques athlétiques. Le style suggère une date de construction du IIIe siècle av. JC. Il possédait une grande cour avec des chambres de tailles variables, comprenant une bibliothèque et une salle à manger.

Entrée du Stade

Seuls les hommes dont la langue maternelle était le grec était autorisés à participer aux Jeux, qui faisaient partie de la fête de Zeus, même s’il fut permit plus tard aux romains d’entrer en compétition. Une femme mariée ou esclave vue aux Jeux était mise à mort. Les participants devaient s’entrainer pendant 10 mois avant les compétitions, supervisées par deshellanodikai (arbitres) sélectionnés. Avec la compétition athlétique se faisaient des concours de drame où historiens, sophistes et autres orateurs lisaient à haute voix leurs compositions aux spectateurs. Parmi ces orateurs se trouvèrent Hérodote, Thémistocle, Pindar, et Néron.

Stade

Le champion de chaque évènement (appelé l’Olympionikai) recevait une palme. Le dernier jour de la fête, les gagnants au général recevaient une guirlande de bois d’olivier sauvage et étaient reçus au Prytanéion. Un gagnant avait l’option d’ériger une statue dans l’aire du temple et souvent continuait d’obtenir des privilèges de sa propre ville en même temps, des fois même: dîners gratuits pour la vie. Les Jeux Olympiques modernes commencèrent en 1896 au stade d’Athènes.

Commander Ces Photos Du DVD

Grèce

$ 34.00 $ 49.99

Autres Sites Web

Olympia (Hellenic Ministry of Culture) Provides general information about the site and its history, highlighting the most significant structures. A webpage on the Archaeological Museum at Olympia is found here.

Ancient Olympia (National Geographic) A short article on Olympia with an informative photo gallery.

Tour of Olympia (The Ancient Olympics) Offers a virtual tour of the site with pictures, video clips, maps, and explanations.

The Statue of Zeus at Olympia (The Seven Wonders of the Ancient World) Informative essay on the Statue of Zeus. Gives details about its history and what it looked like, plus a picture of a reconstruction.

Site Catalog Name: Olympia (Perseus Digital Library) Supplies descriptions of the site, a history of its exploration, a bibliography, some plans showing its archaeological remains, and numerous pictures.

 Olympia (University of Richmond) About 50 high resolution photos of Olympia and its museum.