Didyme

Temple d'Apollo

Didyme, située au sud-ouest de la Turquie moderne, était un centre religieux important de l’ancienne Ionie. Elle abritait un grand temple dédicacé à Apollo appelé Didymaion. Pausinias (voyageur Grec, env. 160 ap. JC) expliquait que le Didymaionétait construit avant la colonisation grecque (Xe siècle av. JC), et que beaucoup croyaient qu’il provenait du 2d millénaire av. JC. Cependant le plus ancien niveau du temple trouvé jusqu’à aujourd’hui date du VIIIe siècle av. JC, et la colonnade du temple fut érigée un siècle plus tard.

Intérieur du Temple

Pendant la période hellénistique et les années suivantes le Didymaion était l’un des plus grand temple sibyllin en existence, deuxième seulement après celui de Delphes en Grèce. Il existait une sorte de “société secrète” ici dans le temple, où les gens venait recevoir des oracles divins venant d’Apollo à prix coûteux. La prêtresse prononçait ensuite une suite de mots ambigüe dont le sens pouvait être interprété de plusieurs manières différentes. La chambre intérieure, appelée le Naiskos (montré dans le coin en bas à gauche), abritait la statue de culte et la source sacrée utilisée pour l’oracle.

Chapiteaux Ioniques

A l’époque romaine le temple d’Apollo de Didyme était surtout notable pour ses 122 énormes colonnes; la plupart sont aujourd’hui en ruine, mais deux sont encore debout. Les chrétiens venant de la ville adjacente de Milet connaissaient certainement leDidymaion et auraient pu constater les différences entre le ministère de Paul et les pratiques religieuses de leurs jours. Alors que les oracles de la prêtresse n’avait ici aucun résultat, Paul n’hésitait pas à publier publiquement l’évangile, en entier, librement, et sans faire payer (voir Actes 20:20, 27, 33).

Le Chemin Sacré

“Didyme,” signifiant “jumeau,” fait allusion à Apollo et Artémis, un dieu et une déesse grecs étant jumeaux. Le temple d’Artémis était à Milet, alors que celui d’Apollo était ici. La proximité des temples est encore apparente aujourd’hui puisqu’il existe des vestiges du “Chemin Sacré” reliant les deux. Les dalles  visibles sur la route ne datent seulement que du temps de l’empereur Trajan, en 101, même s’il plaça celles-ci probablement juste au-dessus de celles d’avant sur la même route.

Relief de Médusa

La tête géante de Médusa à Didyme faisait autrefois partie d’une frise de l’architrave, possiblement sculptée par Aphrodisias au IIe siècle après JC.

Commander Ces Photos Du DVD

Turquie Occidentale

$ 34.00 $ 49.99

Autres Sites Web

Didyma (Explore Turkey)  Gives a brief history of the city, which focuses primarily on a description of the impressive temple at this site.  A copy of this page is available atEphesus Guide.

Didyma (Turizm.net)  Offers a detailed description of the location, ancient structures, and history of archaeology at the site.  Special attention is given to a description of the Sacred Way and the temple.

The Oracle of Delphi and Ancient Oracles (Tim Spalding) Includes numerous annotated links and photos of the sites of ancient Greek and Roman oracles, including Didyma, Delphi and Dodona.

Didyma (Perseus)  Details the physical and historical description of the site.  Contains a large number of resources for more extensive research, including links to art objects, atlases, reference articles, and pictures.

Didyma (Kusadasi Guide)  Briefly describes the temple and its ancient fame.  Includes a section for tourists on how to get there.

DIDYMA (Focus Online Magazine)  This brief description offers links to related articles on the Temple of Apollon, the Sacred Way, and the cult associated with Didyma.

Images of Didyma (ArtServe, Australian National University)  Features many black and white photographs, focusing especially on architectural details of the temple.

TURKEY / AYDIN >> DIDYMA (Volare Tour)  Summarizes the history of the site and its attraction for tourists in a brief, well-written article.

Didyma (Didim) (allaboutturkey.com)  Scroll down to view the text.  Focusing mainly on the history of the site, the succinct text offers internal links to related topics.

Didyma (University of Chicago)  This article, taken from the Encyclopaedia Romana, is part of a collection of essays pertaining to the end of paganism in Classical and Hellenistic Greece.